L'interview de novembre : Cédric Mangenot

Peux-tu te présenter (métier, famille...) ?
Je suis Cédric Mangenot, marié avec Angélique, bénévole au sein du club de temps à autre. J’ai  3 enfants : Justin 11 ans, footballeur en U13 A, Emma 8 ans, supportrice (malgré elle) et Tom 5 ans toujours pas footballeur (un jour peut-être). Je suis responsable technique après-vente chez Thyssenkrupp Ascenseurs (maintenance, dépannage, réparation des ascenseurs sur la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, les Vosges et la Haute Marne). Je suis né à Dombasle. J’y ai construit après un bref séjour de 2 ans à Metz.
 
Quel passé as-tu au FCD ?
J’ai commencé le foot vers 7 ans à Dombasle en deuxième année de Débutants après une saison à Varangéville et joué jusqu'en Juniors. Ma «carrière» s’est arrêtée à la suite d'une incompatibilité d’humeur avec un entraîneur que je ne nommerai pas. Sans cela j’aurais peut-être participé à la Coupe du monde 98 ! Oui, oui sérieux !
Ensuite, je suis parti 2 ans à Metz pour le travail. A mon retour, je suis revenu au FCD mais mon passage a été bref puisque je me suis blessé au genou. Dix ans plus tard, en 2011, j’ai repris une licence en Vétérans. Après 2 saisons, j’ai dû me résigner à stopper définitivement ma carrière de footballeur (entorses du genou, de la cheville, et surtout 3 côtes cassées) pour la remplacer par une simple licence de dirigeant.
 
Quel est ton meilleur souvenir au club ?
J’avoue qu’il y beaucoup de bons souvenirs, le meilleur serait peut-être une sortie organisée à Clairefontaine suivi d’un match du PSG au parc des Princes. Quand on est gosse c’est magique. Si c’était possible je pense que ce genre de sortie serait à renouveler pour les jeunes (NDLR : sortie organisée par Gérard Allard, président de l'époque, et son comité)
 
Quel est ton rôle dans la catégorie U13 ?
Mon rôle dans cette catégorie n’est pas très grand, je suis un simple papa très présent pour les enfants et le club. Mais je ne suis pas le seul à aider dans cette catégorie. Cela me permet de donner un coup de main à Quentin, Bastien et Valentin pour le transport, la feuille de match, et pour faire la touche.
 
Ton fils Justin est membre de la classe sportive en 6ème à l'Embanie, que penses-tu de cette structure ? La trouves-tu positive ?
Je pense que c'est une bonne solution pour les enfants qui entrent en 6ème et qui sont passionnés par le foot. Elle leur permet de faire 2 entraînements supplémentaires par semaine en ayant un emploi du temps adapté.
L’ encadrement par Quentin et Romain se passe très bien. Cette section leur permet de rencontrer des jeunes d'autres club (Varangéville, Rosières, Blainville...), et travailler en effectif réduit ce qui améliore la qualité des séances. Et cerise sur le gâteau : le créneau en salle pendant l'hiver !
 
Toi qui suis régulièrement les Seniors, que penses-tu de leur saison (parcours en Coupe de France, Championnat...) ?
Je pense qu'ils réalisent une saison correcte en championnat avec une envie très forte de faire encore mieux. Pour la Coupe, le parcours fut beau mais le score du match de Sarrebourg a fait mal (peut-être trop de pression avec la présence de tous les supporters, ou alors, il n'y en avait pas assez !).
Les équipes B et C sont en milieu de tableau, c'est plutôt bien après leurs montées.
Enfin, les vétérans sont 3èmes de leur groupe et je pense qu'il peuvent faire mieux. Et ils vont le faire, ils en sont capables, à moins qu’ils ne soient comme moi : trop vieux et trop cassés de partout !
  
Feras-tu partie de l'équipe organisatrice du RI6 ? Si oui, quel est ton rôle ?
Bien sûr que je ferai partie de cette folle équipe organisatrice du RI6. Mon rôle sera, je pense, le même que les années précédentes : m'occuper de la partie logistique des animations et l'alimentation électrique des différentes buvettes. A moins que l'on ne me mette dans la mascotte (rires) !
 
Penses-tu te présenter à nouveau aux prochaines élections du comité ?
A cette heure-ci, je ne pense pas me représenter aux prochaines élections du comité. Non pas par manque d'envie mais par manque de temps. Enfin d'ici là, je verrai.
 
Que faudrait-il au FCD pour encore s'améliorer, selon toi ?
Pour moi, utiliser un seul site pour communiquer (celui du FCD ) et ne plus avoir un blog différent par catégorie. Cela permettrait aux différentes personnes de voir ce qui se passe dans les autres catégories (résultats, classement, match à venir, journées organisées...) et donc de s' intéresser un peu plus à la vie du club et pas seulement celui de sa catégorie.
Et aussi un terrain synthétique couvert (songeur)...
 
Si les futurs nouveaux vestiaires devaient porter le nom d'une personne illustre du club, qui suggérerais-tu ? 
Olivier Mazur serait un choix judicieux ! Il faut toujours essayer d'être bien vu par son président (rires) ! Sérieusement, je ne pense pas connaître assez bien l’histoire du club pour m’exprimer sur ce choix. Et je préfère attendre de voir : j'ai bien peur que l’accès au FCD soit limité,  les anciens vestiaires existant toujours, il serait facile de nous y reléguer aux bénéfices d’autres associations sportives, ce ne serait pas la  première fois que le FCD passe en dernier et il faudrait alors choisir le nom d’un gymnaste ou d'un autre sportif que je connais encore moins.
Enfin, on verra.
escapade parisienne 001.jpg

L'interview de décembre : Thibaut Royer

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Thibaut Royer, j'ai 19 ans et je suis étudiant à l’IUT Nancy-Charlemagne en 2ème année de DUT Gestion des Entreprises et des Administrations. J’habite à Dombasle et je joue actuellement pour l’équipe première Senior au poste de milieu de terrain axial.

Depuis quand joues-tu au FCD ?
J’ai commencé à l’époque en poussin 2ème année (U11) ! Et 10 ans après, je joue avec celui qui m'entraînait à l'époque : Rémi Balland !

Est-ce important, pour toi, de rester fidèle à ton club formateur ?
Aujourd'hui oui, je ne me vois absolument pas quitter ce club. J’ai la chance d’effectuer ma deuxième saison en Seniors malgré mon jeune âge. Et on peut dire que cela a plutôt bien démarré avec la montée et le titre en Coupe du District la saison dernière ! Mais il ne faut pas s’arrêter là. Les valeurs que l’on m’a inculquées depuis mes débuts, avec Romain Chouleur qui est mon coach depuis 5 ans me poussent à être le plus ambitieux possible. Plus jeune, tous les dimanches, j’allais voir l’équipe première jouer et aujourd’hui je suis sur le terrain, c’est donc une grande satisfaction personnelle et j’ai à coeur d’aider à faire progresser le FCD. Et puis comme on m’a toujours dit, l’herbe n’est pas plus verte ailleurs…

Quel est ton meilleur souvenir en équipes jeunes ?
Difficile de garder un meilleur souvenir entre les victoires à 9 contre 11 en u19, le déplacement au stade de France pour la finale de la Coupe de la Ligue en 2006, les deux finales de Coupe du District en u17 et u19, la montée en u19, le tournoi à Marseille avec la présence de Zizou et j’en passe…. Mais puisqu’il faut choisir un meilleur, ce sera la victoire en demi finale de la Coupe du District u19 2-0 à Blainville. Quand on connait la rivalité entre les deux clubs, une victoire comme celle-ci est incomparable, je m’en rappellerai toujours (j’y avais laissé ma cheville à la fin du match d’ailleurs) !

Et en Seniors ?
En Seniors, c’est incontestablement la victoire en Coupe de District la saison dernière. Après deux défaites en U17 et U19, on peut dire que l’expression "jamais 2 sans 3 est donc fausse" ! La montée a compté également énormément pour moi tellement il a fallu batailler mais ça en valait la peine ! Je chambrais d’ailleurs mes coéquipiers en leur disant que finalement ce n’était pas dur de monter puisque dès ma première saison en Seniors c’était chose faite. Le petit parcours en Coupe de France restera gravé aussi, les maillots, battre une équipe de DH, c’est tout nouveau pour moi et ça n’arrive pas tous les jours.

Quels sont tes objectifs personnels cette année ?
Mon objectif le plus important est au niveau de mes études avec l’obtention de mon DUT si tout se passe bien ! Et puis l’objectif de faire une bonne fin de saison autant individuellement que collectivement car nous sommes toujours en course pour jouer les premiers rôles. Et enfin aller encore plus loin que cette année en Coupe de France !

Prétends-tu un jour jouer à un meilleur niveau ?
Oui sinon ce serait dire que je n’ai pas d’ambition ! Et j’y compte bien avec le FCD puisqu’on a vu contre Verdun cette année que l’on avait rien à envier à une équipe évoluant 3 niveaux au dessus! Et puis je pense que j’ai encore de belles années devant moi à mon âge…

Aimerais-tu reprendre une équipe de jeunes l'an prochain ?
Comme tous les ans oui ! Je n’ai pas pu cette année à cause de mes études et mon emploi du temps chargé ! Mais j’adore ça, à cet âge là il n’est question que de plaisir et ça c’est top ! Donc, à la rentrée prochaine, si le temps me le permet, je n’hésiterai pas ! Et puis entraîner des jeunes pour les voir ensuite en équipe première, ce serait une grande source de motivation.

Quel est le joueur du club, en équipes jeunes, qui, selon toi, promet le plus ?
Il n’y en a pas qu’un ! Il y a Robin Colin ou Jérémie Legros qui, par exemple, peuvent tout à fait aspirer à jouer un rôle en équipe première dans le court terme. Il n’y a pas un joueur qui sort du lot en particulier. Encore un exemple avec Alexandre Perrin qui a joué les derniers matchs avec nous, ils sont tous prometteurs et leur marge de progression est grande! Ils apportent toujours un plus dès qu’ils sont amenés à jouer en équipe première.

Que peut-on te souhaiter pour 2014 ?
Et bien que tous mes objectifs soient atteints et un maximum de réussite dans tout ce que j'entreprends ! Puis une bonne santé car c’est le plus important. Et j’en profite pour glisser mes meilleurs voeux de bonheur, de santé, de réussite à toute la grande famille du FCD !
ER1.JPG
La sortie à Clairefontaine
La victoire en Coupe du District

L'interview de janvier : Nicolas Houpier

Peux-tu te présenter (situation familiale, profession, passé de footballeur) ?

Je m’appelle Nicolas Houpier, je suis marié à Sandrine et je suis papa de deux enfants Tristan et Léandre. Je travaille à Meurthe-et-Moselle Habitat en tant que gestionnaire de la régularisation des charges. J’ai commencé à pratiquer le football à l’ASNL à partir de l’Ecole de football jusqu’aux Minimes. Ensuite, j’ai rejoint l’effectif de l’US Vandoeuvre.


Comment êtes-vous arrivés au club, Sandrine et toi ?

Tristan cherchait une activité sportive et s’est orienté vers le football. L’année d’après, son frère a souhaité également pratiquer ce sport. Quelques mois plus tard, les éducateurs en place m’ont demandé si je souhaitais me rapprocher du terrain. La réponse fut positive étant donné que j’ai toujours eu envie de redonner ce que le football m’avait apporté.  Pour sa part, Sandrine, n’ayant pas de connaissances footballistiques, a voulu, par son implication au sein du club, montrer à nos enfants son intérêt pour le sport qu’ils pratiquent.


Quel est ton rôle au sein du club ?

Mon rôle est d’avoir un regard sur l’ensemble des catégories U7 à U17.  Je suis attentif à deux éléments qui sont importants à mes yeux : le comportement et la technique.

Pour le premier point, nous avons mis en place une charte prônant une notion essentielle le respect ( des dirigeants, des éducateurs, des entraîneurs, des coéquipiers, de l’adversaire et de l’arbitre).

Pour le second point, je pense que sans une certaine qualité technique (contrôle-passe essentiellement), la progression de nos jeunes joueurs sera plus difficile, et l’objectif de les installer au niveau  « Ligue » sera compliqué.


Comment se comportent les catégories U9 et U11 cette année (celles que tu suis particulièrement) ?

Ces deux catégories ont des valeurs techniques et morales qui font plaisir à observer. De plus, c e sont des jeunes qui sont très fiers de porter haut les couleurs de leur club.  Ils prennent plaisir à jouer et à progresser ensemble.  J’espère qu’ils vont poursuivre sur cette voie.


Quel est ton avis sur la saison des Seniors ?

 

Les équipes Seniors ont surfé sur la dynamique de l’année précédente. Le maintien est en bonne voie pour l’ensemble. Après de belles prestations en début de saison, la défaite en Coupe de France de l’équipe première à Sarrebourg a fait mal psychologiquement. Cette blessure est plus difficile à soigner qu’une blessure physique.

Néanmoins, j’espère voir une belle deuxième partie de saison de l’ensemble de la catégorie.


La première place au CMCJ est-elle, selon toi, une véritable satisfaction ou simplement anecdotique ?

 

C’est une réelle satisfaction d’obtenir cette distinction pour la deuxième année et de manière consécutive.  C’est un élément qui démontre que nous allons dans la bonne direction. Je rappelle également que nous avons obtenu pour trois ans la labellisation de notre école de football par la Fédération Française de Football. Voilà à nouveau un signe positif.


Que manque-t-il au club pour que celui-ci progresse encore ?

 

Tout le monde attend la réponse suivante : un terrain synthétique.  Facile à dire mais pas si simple à réaliser. Nous travaillons sur ce dossier mais cela représente un coût non négligeable qui ne peut pas être assumé par le club.  Mais ne désespérons pas !

Un autre point qui est peut-être aussi important, c’est de convier des passionnés souhaitant adhérer à notre projet. Pour cela, n ous proposons à ceux ou celles qui veulent s’investir, des formations pour obtenir les diplômes pour entraîner et encadrer nos jeunes.  Les bénévoles se font de plus en plus rares ce qui engendrent parfois un souci dans la gestion du club. Ce constat est malheureusement valable pour l’ensemble des associations sportives.


Sur quoi aimerais-tu que les éducateurs accentuent leurs efforts dans les mois et saisons à venir en particulier ?

 

Cette année, un programme d’entraînement spécifique aux gardiens a été mis en place et a montré très rapidement des effets positifs sur leurs progressions, et par ricochet, sur nos résultats sportifs.  J’aimerais qu’il y ait un suivi et un rythme d’entraînement plus intense pour les années à venir. C’est un poste particulier et non négligeable.

Nous devrions également  travailler sur les phases de jeu arrêtées (coup-franc et corner) applicables d’une catégorie à l’autre afin d’obtenir des automatismes le plus tôt possible.


Justement, penses-tu rempiler l’an prochain ? Si oui, dans le même rôle ?

 

Tant qu’il y aura du plaisir à voir évoluer et progresser nos jeunes footballeurs, je souhaite continuer à les accompagner aux entraînements du mercredi et aux différents plateaux du samedi en tant qu’éducateur.


Une suggestion pour le nom de la mascotte ?

Une belle idée, cette mascotte !  Cela nous distingue des autres clubs des environs.  Aux jeunes de notre club de se l’approprier et de lui trouver un nom !  Et longue vie à elle !!!

label-qualite-fff1__mxoxdx.jpg
Un label FFF garant de la qualité d'accueil du FC Dombasle

L'interview de février : Olivier Mazur

Peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Olivier Mazur,  j’ai 44 ans, je suis marié et papa de 2 garçons. Je suis cadre au sein de RTE (Réseau de Transport d’Electricité, du groupe EDF) et suis l’actuel président du FCD. J’aime le football, les sports en général. Je pratique la course à pied et le vélo et suis convaincu que le sport est un facteur essentiel d’équilibre.

 

Quel est ton passé de footballeur ?  

Ça va en faire rire plus d’un. J’ai commencé à jouer au FCD dans la catégorie Poussins à l’âge de 6 ans et je me suis arrêté en Minimes 1ère année, je vous laisse faire le calcul. C’est mon grand oncle Claude Florentin, ancien dirigeant du club qui m’a fait découvrir ce sport. Les conditions à l’époque étaient bien plus difficiles qu’aujourd’hui et la mayonnaise n’a pas malheureusement pas pris. Ah, je me souviens, les ballons étaient en cuir et bien difficiles à dégager pour nos petits pieds.

Pour autant, j’ai toujours suivi le parcours du FCD car j’avais mon ami d’enfance Stéphane Di Ciccio qui y jouait et de fort belle manière.


Comment es-tu arrivé au FCD en tant que dirigeant ?

Il y a peut être deux raisons.

La première : mes enfants. Mon fils Valentin est un passionné, il vit pour le football et s’il pouvait passer sa vie au stade, il le ferait. Mon second garçon, Pierre quant à lui pratique le football avec un peu moins d’enthousiasme, mais adore également y jouer.

La seconde : Monique Vautrin et ses  sollicitations répétées . Elle a tant donné pour le club qu’elle avait besoin de transmettre le relais et pensait certainement que j’étais en mesure de lui succéder.

D'autres personnes évoqueront une troisième raison, un tremplin pour les prochaines élections municipales. Laissons-les penser ce qu’ils veulent !!

 

Quel est ton bilan sur les 3 années passées à la présidence du club ?

Suis-je le mieux placé pour faire un quelconque bilan. Sur un plan sportif, les résultats parlent d’eux-mêmes. Pour le reste, je laisserai le soin à de nombreuses personnes de faire un bilan circonstancié de mes 3 années de présidence.

Toujours est-il que ce poste m’a permis de faire de belles rencontres. Des personnes qui comptent beaucoup à mes yeux et qui compteront encore. Des personnes avec de très bonnes intentions,   je pense à Gérard, Erwan, Nicolas, Rémi, Quentin, Romain, Youssef, Chonchon, Cédric, Angélique, Sandrine et encore bien d’autres dirigeants et joueurs, je ne vais pas faire un inventaire à la Prévert, mais ces prénoms me viennent tout de suite à l'esprit.

J'ai également pu mesurer qu'un club reste fragile, il met du temps à se construire mais peut très vite être broyé. Il ne faut jamais baisser la garde.


Quel sera ton meilleur souvenir ?

L’année 2012-2013 pour l’aspect sportif et uniquement sur cet aspect.

 

Ta grande satisfaction est-elle d'avoir créé un emploi au club ?

C’était un sujet récurrent, mais cela ne restait qu’à l’état de projet. Dans ce domaine, il ne faut pas faire n’importe quoi. Beaucoup de clubs n’ont pas pu rendre pérenne le poste.  Cet emploi,   nous l’avons créé ensemble et nous savons que, maintenant, il est viable, et pour longtemps !

De plus, Quentin répond parfaitement à nos attentes. C’est un jeune consciencieux et qui applique à la lettre les règles que nous lui avons fixées.

Oui, c’est une grande satisfaction d’avoir créé un emploi et d’avoir choisi Quentin.

           

Quels sont les points que tu juges encore améliorables pour pérenniser le club ?

Tous les ingrédients sont là. Le club est en excellente santé financière, c’est un point crucial pour mener à bien des projets et assurer notre emploi.

Pour rester solide, un club doit avoir une équipe dirigeante soudée et bienveillante. Définir un cap et s’y tenir.

Il reste un point à améliorer, notre image ! Elle n'est pas toujours exemplaire.  C’est un travail de longue haleine, mais il ne faut pas baisser les bras.

 

Juges-tu importante la construction d'un synthétique, après celle des nouveaux vestiaires ?

Tout le monde en rêve, moi le premier. Il faut rappeler que c’est un projet qui avoisine les 800 000 euros,  c’est un investissement financier important pour une commune, dans un contexte économique défavorable,  mais je suis convaincu que ce projet est réaliste et réalisable ! Par contre à quelle échéance , je ne sais pas.

 

D'un point du vue humain, comment vit-on la présidence d'un club de 300 licenciés avec une longue histoire comme le FCD ?

C’est une fonction qu’il ne faut pas prendre à la légère, c’est beaucoup de responsabilités. Il faut traiter des problèmes quasiment au quotidien. Il y a des hauts et des bas, mais lorsque que vous avez une équipe rapprochée soudée, on arrive toujours à franchir les obstacles.

Ceci étant dit, sur le plan émotionnel, on vit des moments très forts et cela, ça vous marque à jamais. Mes dimanches sur le banc de touche en compagnie de Romain, coach de l’équipe première, reste des moments privilégiés. J’en profite pour le remercier pour tout ce qu’il apporte à l'équipe fanion.

Mon seul regret, ne pas avoir le don d’ubiquité…

J’en profite pour remercier également mon épouse Rachel qui a accepté mes absences répétées, sans trop me les reprocher. Quand on est marié, il est important d'avoir l'assentiment de sa "moitié".


Enfin, la question fatidique : te représentes-tu à la tête du club ? Si ce n'est pas le cas, souhaites-tu rester au sein du comité et dans quel rôle ?

Non, je ne me représenterai pas, ce n'est pas une surprise, je l'avais annoncé l'année dernière. Cela mérite tout de même des explications. Lorsque j’entreprends quelque chose, je le fais à fond, je me donne sans compter. Je pense que notre club aura besoin d’un nouvel élan pour franchir encore d’autres étapes.

Contrairement à Monique qui a eu de la peine à trouver un successeur, je pense qu’il y aura du monde « au portillon ». Allez savoir pourquoi, les résultats sportifs, l’excellente santé financière…

Sachez que je prépare ma succession, mais cela restera une élection, mais ne vous y trompez pas !!

Il sera important que les candidats ou candidates présentent un projet afin que l’assemblée puisse se forger une véritable opinion. L’AG sera peut être un peu longue, mais c’est un point important pour que les adhérents puissent voter en leur âme et conscience.

Quand à moi, je redeviendrai un simple papa qui encouragera ses garçons et qui suivra avec toujours la même attention, les résultats de son club de cœur. 

1.jpg
Stéphane Di Ciccio
2.jpg
La preuve que notre président a bien fait du foot dans sa jeunesse !

L'interview de mars : Valentin Desray

Peux-tu te présenter ?
Je m'appelle Valentin Desray, j'ai 14 ans, bientôt 15. Je suis en 3ème au collège Julienne Farenc à Dombasle et je passe le DNB des collèges en fin d'année. Je joue au FC Dombasle en U15 au poste de milieu de terrain mais quand il le faut, j'occupe le poste de défenseur central.

Quel est ton parcours au sein du club ?
À partir de mes 5 ans, j'ai commencé à jouer au FCD où Foued El Yaagoubi m'a appris les bases du football, j'ai progressé à ses côtés jusqu'en U11 puis Cyril Vincent a été mon entraîneur deux années en U13 enfin Jordann Lepavoux (Jordy) m'entraîne depuis bientôt deux ans.

Comment juges-tu la saison de ton équipe ?
La première partie de saison a été un peu compliquée avec des résultats insuffisants par rapport à nos capacités et notre niveau réel. Nous avons de très bons joueurs, un bon collectif et une bonne ambiance dans le groupe. Malheureusement, la montée en Honneur va être compliquée avec la défaite lors du premier match face à Varangéville, mais on ne sait jamais !

Quel est le poste que tu préfères ?
Depuis cette année j'évolue en tant que milieu axial, j'aime ce poste car je peux récupérer beaucoup de ballons, distribuer le jeu et me projeter vers l'avant. Le poste de défenseur central me convient aussi, j'adore défendre contre les grosses équipes. Je peux être utile à mon équipe à ces deux postes mais j'ai une petite préférence pour le poste de milieu de terrain !

Quel est ton meilleur souvenir au club ?
Certainement quand nous sommes partis tout un week-end faire un tournoi international à Reims avec Foued. Nous avions fini 16ème sur 48 et nous ne pensions pas être aussi bien placés à la fin. C'était un super souvenir, j'espère que le tournoi en Espagne de cet été restera un super souvenir également.

Toi qui assistes souvent aux matchs le dimanche, comment juges-tu leur saison ? Aimerais-tu jouer un jour en Seniors ?
C'est vrai que depuis tout petit, dès que je peux le dimanche après-midi, je vais les voir jouer, donc oui c'est un objectif de jouer en Seniors un jour. Pour ce qui est de la saison actuelle, l es Seniors confirment après leurs montées, les équipes sont bien placées au classement et sont pratiquement maintenues dans leurs championnats respectifs. 

Le tournoi à San Sebastian approche, penses-tu y participer ?
Si le projet se concrétise, je pense que ce tournoi va être quelque chose d'exceptionnel pour nous les joueurs, les entraîneurs, mais aussi pour le club. Ce n'est pas donné à tous les clubs de participer à un tournoi international comme celui-ci. Grâce à ce tournoi, des bons joueurs vont peut-être vouloir venir jouer au FCD, ce qui est évidemment une bonne chose. Je serai de la partie si tout se passe bien. 

Es-tu fier que le club termine une nouvelle fois premier au Challenge du Meilleur Club Jeune ?
C'est évidemment une fierté d'être encore une fois meilleur club jeunes de Meurthe-et-Moselle, cela prouve que nos catégories ont de bons résultats. Le club de Dombasle évolue de plus en plus. Il faut continuer sur cette voie.

Que faut-il pour continuer la progression du club ?
Beaucoup de personnes aimeraient avoir une pelouse synthétique mais on sait que cela coûte cher, il faut continuer à avoir de bons résultats dans toutes les catégories pour attirer des joueurs. Continuer aussi les grandes manifestations qui permettent au club de récolter de l'argent, et de le faire vivre. 

Enfin, la rumeur t'envoie à l'ASNL l'an prochain ? Info ou intox ?
Comme tu le dis ce n'est qu'une rumeur, une personne de l'ASNL est venue parler à Jordann, à ma mère, au président et à moi pour me poser des questions et prendre mes coordonnées mais pour l'instant je n'ai pas eu de contacts précis avec le club. Normalement je devrais continuer à Dombasle l'année prochaine !
IMG_1777.jpg
Foued El Yaagoubi, coach de Valentin pendant 5 ans !

L'interview d'avril : Youssef El Yaagoubi

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Youssef El Yaagoubi, j’ai 25 ans et je travaille en tant que commercial. Au sein du FCD je m’occupe de la catégorie U19 et j’essaye de me mettre à disposition sur des événements organisés par le club (RI6, lotos, tournois).


Depuis combien de temps es-tu membre du club ?

J’ai commencé à 7 ans en tant que joueur lors de la saison 1995-1996 en dernière année de Débutants et depuis je n’ai pas quitté le club sauf sur la saison 2011-2012 ou je suis parti à la trêve à Laneuveville pendant 6 mois. Côté coaching, j’ai commencé en 2004 avec Rémi sur les Benjamins et depuis j’ai traversé les catégories avec une saison off lors de mon départ à Laneuveville. Depuis deux ans je suis avec les U19.


Quel est ton meilleur souvenir au club ?

Il y en a pas mal en tant que joueur et en tant qu’entraîneur...

En tant que joueur c'est lors de ma deuxième année U19, je remplaçais mon frère Foued aux buts car il jouait en Seniors lors d’un match de Coupe (les huitièmes je crois), et on a été jusqu’aux penaltys face à Haroué, j'avais fait quelques parades pendant le match auparavant et notamment une de l’oreille ! Les deux premiers tireurs de Dombasle (je vais taire leur nom) ratent leur penalty, et je sors les deux penaltys adverses suivants et on se qualifie à la fin. Tout le monde me court après. Super moment.

La dernière saison U19 aussi avec Romain Chouleur et Olivier Godard a été très enrichissante sur le plan humain et footballistique.

En tant qu’entraîneur j’ai deux bon souvenirs, la saison 2009-2010 avec Romain Chouleur et Nicolas Perot, on a fait une saison galère comme on dit, en jouant à 11, et un beau parcours en Coupe (sorti par Jarville je crois, 4 niveaux au-dessus). Cette année, on gagne le Challenge Orange à Picot et on se qualifie à la Finale Nationale en présence de Zizou au Stade Vélodrome !

Et forcément, le meilleur souvenir en tant qu’entraîneur est la saison passée, on commence la saison à 10 joueurs, il faut aller rechercher un gardien plus un ou deux joueurs, on fait la saison à 13 joueurs... et au final on monte en DHR en fin d’année en terminant deuzièmes. Personne ne nous attendait et j’ai vu une équipe ayant de vraies valeurs, récompensée en fin de saison...


Comment juges-tu la saison de tes U19 ?

La saison est très difficile cette année. On a bien commencé en gagnant contre Toul et Thaon (deux favoris) et on s’est lentement éteint jusqu’à la trêve avec un nul et une défaite. La deuxième partie de saison est pour l’instant compliquée vu qu’on a toujours pas gagné un match, mais on ne mérite pas de perdre sur les deux derniers matchs (Jarville et Bar-le-Duc), le manque d’expérience fait la différence.

Quoiqu’il arrive en fin de saison, cela aura été très enrichissant pour les joueurs et pour moi, mais on apprend de ses erreurs et vu qu’on en a fait pas mal, on apprend beaucoup cette année !

L'objectif est de se maintenir en DHR et de pérenniser la catégorie à ce niveau. J’y crois encore, on a un coup à jouer, on commence à relever la tête et on doit continuer sur le même état d’esprit jusqu’à la fin.


Quelles valeurs footballistiques et humaines essaies-tu de leur transmettre ?

Je suis attaché aux valeurs attachées au comportement et à l’état d’esprit. Alors évidemment il faut avoir un minimum de qualités pures au niveau individuel pour jouer au foot, mais la différence à niveau sensiblement égal se fait dans la tête. Donc j’insiste beaucoup sur des valeurs de solidarité et de collectif avant de parler d’individualité.

Côté footballistique, j’essaye de me focaliser sur un jeu court par les côtés, je ne suis pas fan des grands ballons (sauf à bon escient) et j’avoue que cette année c’est plutôt ancré chez mes joueurs. J’insiste également sur du jeu simple, avec des décalages créés par le mouvement et par les qualités tactiques de chacun. Il faut prendre du plaisir à jouer et à faire les efforts.


Comment s'annonce le tournoi Didier Chouleur du lundi de Pâques (U11 et U13) dont tu as repris l'organisation cette année ?

Le Challenge s’annonce plutôt bien, nous avons 12 équipes en U11 avec l’ASNL et 8 en U13, ce qui déjà change de l’année passée.

Le but est de pouvoir, au fur et à mesure des années, augmenter l’attractivité et rendre ce tournoi sportivement intéressant ; de la même manière que le RI.


Irez-vous à San Sebastian avec ton équipe ?

Oui nous irons à la Donosti Cup avec les U19, c’était l’idée première, je suis juste déçu qu’on ne puisse pas partir avec les 3 équipes comme on l’avait annoncé à tout le monde. Sur un budget à 30 000 euros, je veux bien comprendre les inquiétudes, et les regrets aussi. Mais cela nous a fait grandir de vouloir mettre en place ce genre de projets et je reste persuadé que l’année prochaine cela se fera, on a acquis de l’expérience sur cet échec.


Quelles opérations avez-vous mis en place pour financer cette opération ?

On a participé aux différentes manifestations organisées par le club, organisé un loto (qui a été finalement annulé), participerons au Challenge Didier Chouleur et organiserons un tournoi U19. Les joueurs paieront aussi une partie de la somme.


Comment le club peut-il franchir un nouveau palier, selon toi ?

Le club doit avoir pour objectif de faire monter ses équipes jeunes à 11 au niveau Ligue. C’est pour moi la condition sine qua none pour maintenir une certaine qualité sportive et éviter la désaffection de certains joueurs pour le football.

Cela permettra de garder une équipe première à bon niveau également car elle doit, selon moi, encore remonter de 2 ou 3 crans et attirer les meilleurs joueurs des environs. Inutile de préciser que si nous disposions d’un terrain synthétique, cela serait plus facile également.


Que comptes-tu faire l'an prochain ? Continues-tu l'aventure FCD ?

Pour l’année prochaine je compte garder une seule casquette. Je vais simplement continuer à prendre du plaisir en tant que joueur. J'ai beaucoup donné ces deux dernières saisons et avec mon travail c'était compliqué. Mais je reprendrai peut-être la casquette de coach dans quelques saisons !!!


IMG_2351.JPG
Les U19, saison 2013 - 2014
Collage.jpg
Dans le maillot de la sélection de Lorraine

L'interview de juin : Quentin Chouleur

Peux-tu te présenter ? Quel est ton passé au sein du club ?
J’ai 23 ans, je suis animateur sportif au FC Dombasle. J’ai débuté au club à l’âge de 5 ans. J’ai passé deux saisons à l’ASNL en 14 ans Fédéraux et 15 ans Honneur, avant de revenir jouer au FCD en 18 ans sous les ordres de mon frère Romain. Puis je suis allé une saison à Blainville, et une saison et demie à Lunéville, pour tenter de découvrir le haut niveau régional. Enfin je suis revenu à Dombasle il y a 2 ans et demi.
Côté banc de touche, j’ai débuté ma carrière d’entraineur au FC Dombasle il y a 3 ans et demi.
 
Depuis quand es-tu embauché au club ?
Je suis embauché au club depuis 2 saisons. Dans un premier temps j’avais un contrat de 20h par semaine, puis je suis passé à 35h à partir de septembre 2013.

Quel est ton rôle ?
Mon rôle principal est d’intervenir au sein des différentes catégories jeunes afin de leur apporter mes connaissances footballistiques et d’assurer leur progression. Je m’occupe également de la section sportive football au collège de l’Embanie avec Romain, de l’organisation de stages durant les vacances scolaires, de tournois, d’événements, etc..
 
Quel bilan peut-on établir sur la saison (résultats, progressions individuelles, effectifs...) ?
La saison a été plutôt positive. Les trois équipes Séniors se sont très bien comportées pour des équipes promues. Chez les jeunes, les résultats ont été corrects, même si nous pouvons toujours faire mieux. Mais nous avons des générations intéressantes, avec une grande marge de progression. De plus, on s’aperçoit que certains U19 commencent à frapper à la porte de l’équipe première. C’est une preuve que le club a confiance en ses jeunes. Je n’ai donc pas d’inquiétudes concernant les saisons à venir.
 
Quelles équipes coacheras-tu l'an prochain ?
Je continue dans mon rôle de responsable des catégories U9 et U13, et je suis également le nouvel entraineur de l’équipe U19. Les matchs U19 se déroulant le dimanche, cela me permettra de coacher les U13 les samedis, chose que je n’ai pu faire que partiellement la saison précédente car j’avais en charge l’équipe U17.

L'ambition en U13 l'an prochain sera-t-elle de monter en Honneur ?
Evidemment. Un club comme le nôtre se doit d’avoir une équipe U13 au niveau Ligue. Nous avons frôlé à deux reprises la montée la saison dernière avec une équipe très jeune. Avec l’expérience engrangée, je suis certain que l’on y arrivera cette saison.
 
Quelles nouveautés peux-tu annoncer aux membres du club ?
Nous aurons de nouveaux vestiaires le long du terrain Honneur, ce qui représente un atout supplémentaire en ce qui concerne l'accueil de nos licenciés et des clubs adverses. Aussi, nous essaierons de mettre en place davantage de stages ou mini-stages lors des vacances scolaires cette saison. Enfin, nous allons tout faire pour créer véritablement un entraînement spécifique pour les gardiens, à partir de la catégorie U11.
 
Par rapport à la saison de l'équipe A, est-ce que terminer à la deuxième place est une satisfaction pour toi ?
Oui et non. Oui, car nous avons acquis sur le terrain la montée en PH grâce au repêchage, mais nous n’étions pas en règle au niveau des arbitres.. Nous resterons donc en PHR cette saison. Et non, car je suis un compétiteur donc je ne peux me satisfaire que de la 1ère place, surtout que celle-ci nous aurait permis d’évoluer en PH cette saison. Mais notre saison a été très bonne pour un promu, il ne faut pas oublier que le club n’avait plus connu le niveau Ligue depuis cinq saisons.

Quel est ton plus gros regret ?
Sans aucun doute, notre élimination au 5ème tour de la Coupe de France à Sarrebourg. Nos supporters ont été formidables, ils ne méritaient pas une telle prestation de notre part, même si l’adversaire était bien plus fort. Mais ils auront d’autres occasions d’être fiers de leur club, et ce dès cette saison.

Comment s'annonce la saison prochaine ? 
J’ai de grands espoirs pour cette saison. Le groupe a très peu bougé malgré la perte de deux cadres, Julien Stas et Rodolphe Siblot. Mais nous avons encore la chance d’avoir Romain aux commandes, ce n’est pas évident pour lui de concilier son rôle au FCD avec sa carrière de joueur à Epinal, alors il faut en profiter un maximum. Nous allons encore jouer les premiers rôles en championnat, c’est une certitude, en espérant une issue plus heureuse que la saison dernière.
734420_686067518071419_88584120_n.jpg
Quentin, employé du club et canonnier de l'équipe fanion

L'interview de juillet-août : Jordann Lepavoux

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Jordann Lepavoux, j’ai 22 ans, je viens d’obtenir mon BTS NRC (négociation relation client) et je prépare une Licence Responsable de Développement Commercial en alternance pour l'année à venir.

Quel est ton parcours au sein du FCD ?
Je suis au club depuis l’âge de 8 ans, j’ai alterné les saisons dans les buts et sur le terrain, j’ai  notamment évolué 3 ans sous la houlette de Nabil El Yaagoubi et voilà maintenant 6 ans que Romain Chouleur me supporte... En U19 puis en Seniors maintenant.

Peux-tu expliquer ton évolution en tant qu'éducateur au sein du club ?
Je suis à la tête de la catégorie U15 depuis 2010, et c’est avec grand plaisir que je poursuis l’aventure pour une quatrième saison !

Quel est le bilan des U15 l'an dernier ?
J’ai passé une super saison, humainement tout d’abord, avec des jeunes qui étaient impliqués,  respectueux et qui m’ont bien fait rire ! Sportivement, la montée était très compliquée avec des équipes comme Vandoeuvre ou Villers, mais nous avons tout de même atteint les demi- finales de la Coupe du District (défaite contre Vandoeuvre...) et une belle 6ème place en Finale R égionale Futsal !

Comment vois-tu la saison à venir ?
Mon effectif a beaucoup changé, 12 joueurs sont montés, quantitativement je vais tout de  même pouvoir compter sur 18 joueurs ce qui est très bien contrairement à ce qu’on pensait en fin d’année. Qualitativement ce sera peut être un peu en -dessous de mon équipe de l’année dernière mais l’état d’esprit qu’ils affichent et leur motivation prédit une belle saison ! En bon compétiteur, j’attends de cette saison qu’elle soit remplie de victoires, la Coupe est mon objectif, pour ce qui est du Championnat on verra si cela est possible au mois de janvier, le but étant de monter dans les deux ans qui arrivent !

As-tu des recrues ?
Oui, j’avais mis en place une détection à la fin du mois de mai qui a fait venir deux joueurs. De  plus, des anciens du FCD sont revenus comme Thomas Zielinski et Nils Jannert, des jeunes commencent le foot également. Je pourrai également compter sur l’apport de la "génération dorée" des U13 deuxième année. Mais surtout mes plus belles recrues sont les "premières années" de la saison précédente que j’ai conservés !

Quel discours prônes-tu auprès de tes joueurs (philosophie de jeu, valeurs....) ?
En terme de philosophie de jeu, je prône le beau football et le jeu de passes, j’insiste beaucoup sur la circulation du ballon et le mouvement, j’essaie de faire travailler un maximum l’aspect technique aux entrainements. En ce qui concerne les valeurs, j’essaie d’inculquer la notion de respect aux jeunes, mais surtout un état d’esprit sur et en dehors du terrain. Je veux voir des joueurs qui "se défoncent" à l’entrainement et en match !

Quels sont les points sur lesquels le FCD doit-il travailler, généralement, afin de  s'améliorer encore ?
Réussir à conserver ses joueurs tout d’abord, je pense que l’on laisse partir des jeunes sans t rop s’en soucier, ce qui peut baisser la qualité de certaines générations. Ensuite, je pense que la philosophie de jeu mise en place dans toutes les catégories ne concorde pas avec l’état des terrains... L'idéal serait évidemment d'avoir un synthétique pour développer ce jeu.

Sur le plan personnel, quelles sont tes ambitions en Seniors ?
J’entame ma troisième saison en Seniors, jusque là j’ai fait des saisons en alternant équipe A et équipe B. J'aimerais réussir à enfin être régulier et faire la saison complète en équipe première. Un beau parcours en Coupe de France, et une montée en PH voilà mes ambitions !

La concurrence est-elle un frein ou un moteur pour toi ?
C’est lorsque l’on me pousse, que l'on me bouscule, que je suis le meilleur. Cela me force à m’arracher aux entrainements et rester sérieux en match (éviter les doubles roulettes par exemple), donc ça ne sera que du bonus. Mais il va falloir venir le déloger "l'ancien" !
image.jpg
Avec la Coupe du District...

L'interview de mai : Margaux Dieudonné

P eux-tu te présenter ?

Bon jour à tous, je m’appelle Margaux Dieudonné. Je suis née le 28 décembre 2000. Je suis au collège Georges De La Tour en 4èm section foot. J’ai deux sœurs, Mégane, 18 ans, ancienne joueuse du FCD et Mélody 6 ans et demi, ma supportrice préférée.


Quel est ton parcours au FC Dombasle ?

Après une année de danse classique, j’ai voulu faire du foot comme ma sœur et mon père. J’ai commencé au FC Dombasle en 2006, à 5 ans et demi. J’ai débuté avec Rémi Balland. Je suis passée des buts, à défenseur central avec Foued El Yaagoubi et Quentin Chouleur en Poussins. Puis j’ai évolué en U13 d’abord avec Cyril Vincent puis Imad El Yaagoubi toujours en défense. Et enfin, je suis en première année U15, avec Jordann Lepavoux.


Quel est ton poste favori sur le terrain ?

Je me sens plus à l’aise en étant sur mon couloir gauche en défense.


As-tu de très bons souvenirs au club ?

Ceux que je garde le plus en mémoire sont nos sorties au Stade Marcel Picot quand nous avons accompagné les joueurs pro sur le terrain.


Comment se déroule la saison de ton équipe : les U15 ?

Je trouve qu’en futsal nous avons fait de bons résultats, quatrième en District et sixième en Régional. Nous avons perdu en demi-finale en Coupe de District contre Vandoeuvre. Et actuellement nous sommes quatrièmes en championnat, c’est donc un bon parcours.


L'ambiance est-elle bonne ?

Oui, l’ambiance est très bonne car ce sont des garçons avec qui je joue depuis toute petite et avec qui je m’entends très bien. Je regretterai les deuxièmes années car il ne nous reste plus que trois matchs officiels à jouer ensemble, huit ans se sont écoulés.

 

Un mot sur ton coach : Jordann ?

Jordann nous fait comprendre qu’il y a un temps pour tout, il veut qu’on fasse ses exercices sérieusement même si c’est parfois difficile pour lui de nous supporter. Il nous consacre beaucoup de temps.

 

Vas-tu continuer à jouer en équipe mixte l'an prochain ? A Dombasle ?

Oui c’est sûr que je continuerai à jouer avec des garçons l’an prochain. Et à Dombasle il y a des chances.

 

Peux-tu nous raconter ta semaine à Clairefontaine ? Pourquoi y étais-tu convoquée ?

J’ai côtoyé des filles avec un bon niveau, avec qui j’ai passé une super semaine. La compétition était très relevée. Nous avons gagné nos 4 matchs (3-0 contre Rhône-Alpes 2, 4-1 contre Midi-Pyrénées, 2-0 contre la Bretagne et 3-1 contre Rhône-Alpes 1), nous finissons donc premières et nous nous retrouverons pour jouer la finale de la coupe nationale au Canet en Roussillon, le 14 et 15 juin. On nous surnomme « les Irrésistibles ».

J’y étais convoquée car je fais partie des meilleures filles de Lorraine suite à plusieurs stages de préparation et de détection.

 

Comment as-tu trouvé les terrains, les bâtiments ?

Les terrains de Clairefontaine sont excellents les uns comme les autres (verts, synthés..). Nous avons eu la chance de visiter le château, où ont séjourné de grands joueurs. Les structures sont immenses. 


L'interview de septembre-octobre : Arnaud Zielinski

Peux-tu te présenter (profession, âge, famille...) ?

Je vais avoir 40 ans,  je suis marié, j’ai 2 enfants et j’habite Dombasle depuis 2001. Je gère la Banque Postale de Saint-Nicolas et Varangéville. Toute la famille aime pratiquer du sport. J’ai longtemps joué au foot américain à Nancy avec « les Tigres » et j’ai passé des années fantastiques. Malheureusement en 2011 je suis fait opérer d’une hernie discale.


Depuis combien de temps joues-tu au club en Vétérans ?

En 2012, une équipe vétéran revoit le jour et je me dis que c’est une bonne opportunité pour moi de refaire de la compétition de proximité en adéquation avec mon âge. C’est un sport que je n’ai jamais pratiqué et cela accentue ma curiosité.

 

Comment es-tu arrivé dans le club ?

J’y suis arrivé parce que Thomas, mon grand fils, y jouait. J’ai également fait un temps partie du comité. Je m’investis également dans le tennis où mon deuxième fils, Hugo, joue. Cela me permet de comparer l’organisation et l’ambiance de ces deux disciplines !


Ton fils Thomas rejoue, après une pause de quelques saisons, en U15 cette année. Comment se déroule la saison pour le moment ?

Il a effectivement fait une pause de 2 ans pour le tennis et il revient cette année. Ces dernières années ont été compliquées concernant quelques catégories jeunes au FCD et j’ai remarqué à la reprise l’impact négatif de certaines querelles d’adultes sur les effectifs et le jeu en général. C’est dommage. Il n’est pas simple de prendre du recul et j’espère que les tensions vont disparaitre car chaque catégorie est importante avec les jeunes. C’est le fond de commerce du club avec les Seniors, nos joueurs représentent l’image de la ville et doivent véhiculer un certain nombre de valeurs. Sur ce point le foot n’a pas bonne réputation et malheureusement on le retrouve sur les terrains.

 

Globalement, trouves-tu le club suffisamment structuré, ambitieux et armé pour devenir un véritable club de niveau Ligue, que ce soit en Jeunes ou en Seniors ?

Je trouve le club bien structuré avec de nombreux bénévoles que je félicite d’ailleurs.

En revanche, nous perdons de bons éléments et cela montre les limites de notre capacité et je ne pense pas que cela puisse changer. Il faut vraiment que le club trouve sa place et ne se mette pas un objectif trop en décalage avec l’image d’un club familial de proximité.

 

Que faudrait-il apporter pour l'améliorer encore ?

Je suis surpris par le manque de rigueur, de discipline et les dérapages verbaux sur et en dehors du terrain, c’est vraiment un axe fort d’amélioration.

 

Peux-tu nous dire quelques mots sur la saison passée en Vétérans ?

Cette dernière saison m’a procuré de belles satisfactions personnelles et collectives et de bonnes sensations, mais pour élever le niveau, des ajustements seront nécessaires.


Comment a-été vécue la "montée" dans le groupe-fort ?

C’est important d’avoir des compétitions adaptées à son âge comme pour la course à pied où le classement se fait par tranche d’âge. Nous sommes contents de nous retrouver dans ce groupe. Nous allons jouer de bonnes équipes comme celles de Nancy. Nous allons essayer de confirmer et d’installer dans le temps notre potentiel sportif.

 

Comment est l'ambiance dans l'équipe cette année ? Est-ce quelque chose d'important pour souder le groupe ?

Le début de saison est tendu pour deux raisons : l’intégration des nouveaux joueurs et la difficulté plus importante des matchs. Mais je suis confiant sur la capacité de chacun à se remettre en question, à s’entraîner plus ou différemment, à prendre les bonnes décisions dans l’intérêt collectif. C’est en associant tout cela qu’un jeu efficace peut se produire mais toute la difficulté est là et c’est ce qui fait le charme du football. Il faudra respecter certaines valeurs comme la rigueur, le respect et l’impartialité. Si l’on veut avoir des résultats, il faudra aussi faire attention à l’absentéisme et au copinage.

 

Quelles sont vos ambitions cette année ?

Un beau challenge se présente à nous cette saison avec un groupe de qualité, c’est vraiment sympa d’avoir de belles équipes à jouer mais pour que la fête soit complète nous avons aussi quelques problématiques à régler en interne.

IMG_7108.jpg
L'équipe de la montée
ce site a été créé sur www.quomodo.com